Vue: lunettes pour regarder la 3D ne sont pas dangereux!

Rien qu’une paire de lunettes de protection pour le visionnage de films en 3D au cinéma par des enfants de moins de six ans, a donc demandé et obtenu la note de l’Association des Consommateurs, Adiconsum, après les inconvénients, dont certains graves, qui ont été trouvés dans les pièces où vous avez vu des évanouissements, des étourdissements en raison de ces lunettes.

En outre, ils ont toujours maintenu à Adiconsum, de telles installations doivent être à usage unique, ce afin de réduire le risque d’infections achetés par le passage d’une paire de lunettes de spectateur spectateur.

Mais est-ce vraiment si dangereux, l’utilisation de lunettes 3D. Jette de l’eau sur le feu, le professeur Matteo Piovella, président de la Société d’ophtalmologie italiana (Soi), interviewé par le site, Dites 33, qui ne cache pas son étonnement vis-à-vis de la décision du Conseil Supérieur de la Santé.

Le chercheur, quant à lui, se souvient de la façon dont la technologie 3D a existé pendant près d’un demi-siècle, et aucune contre-indication a vu le jour pour ceux qui l’ont reçu, ainsi que, sur les infections transmissibles avec le passage d’une paire de lunettes ne sont pas jetables, le clinicien à minimiser le problème en rappelant que l’optimum est juste le jetable mais le risque d’infection est très négligeable.

Mais lorsque le professeur Là pour nous montrer à la grande surprise de la face de ceux qui affirme que dans de petites la déficience fonctionnelle serait en raison de l’échec à développer, avant l’âge de six ans, avec la vision binoculaire; la surprise est légitime pour le médecin de voir que toujours, vous le savez, cette vision se développe chez l’enfant à l’âge de quatre mois, et que la capacité de focalisation d’un enfant de trois ans est décuplé par rapport aux jeunes.

Il s’agit, selon l’avis de l’expert, que les films en 3D ne doivent pas être poursuivis en justice, et que si des problèmes ont eu lieu, c’est uniquement parce que l’enfant peut avoir un problème que l’ophtalmologie et, par conséquent, le film peut-être même l’occasion d’enquêter sur les troubles visuels de l’enfant.

En bref, ceux qui ne supportent pas la technologie 3D a un inconvénient de correction de la vision, et il est temps de donner. Le résultat est qu’il est en droit de fournir une paire de lunettes de protection jetables, ce qui devrait à ce nouveau problème, c’est que du bon sens, de sorte que, selon l’opinion de l’illustre clinique, “ ceux qui se sentent mal doit suspendre la vision, et de reprendre ensuite que si le trouble est passé. Enfin, il pourrait être une bonne idée de restaurer la gamme d’au moins 15 minutes entre la première et la deuxième fois, pour faire place à la vue de tout le reste. J’exclure, toutefois, que nous devrions, pour excès de prudence, d’éviter le moment important de l’agrégation de l’aller au cinéma entre les parents et les enfants”. Source de la Photo: Piovella.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *