Stress: les différentes de la réponse immunitaire chez les hommes et les femmes

Le Stress agit d’un autre de la réponse immunitaire chez les hommes et chez les femmes. Il est découvert qu’une phase de stress aigu peut causer plus de dommages chez les femmes, parce que ces dernières ont un mécanisme d’alerte qui est beaucoup plus réceptifs à des stimuli externes. La conséquence est constitué par le fait qu’il est possible d’engager plus fréquemment dans les situations d’inflammation.

Pour en savoir sont les chercheurs de l’Université de Californie, qui, avec une étude spécifique sur le sujet, ont mis en évidence que les réactions des femmes qui ont vécu de stress post-traumatique, sont beaucoup plus profondes et les plus répandus que ceux qui touchent les hommes. Il en résulte une augmentation de l’inflammation et des maladies qui sont liées à des états inflammatoires, telles que les maladies cardiovasculaires et l’arthrite. Les effets du stress sont d’autre part sont assez bien connus.

Il est connu que le stress conduit à prendre du poids, et elle a aussi des conséquences sur les capacités cognitives. C’était, en effet, mis en évidence que le stress chronique peut bloquer le cerveau. À partir d’un certain point de vue, on peut dire que le stress est une maladie causée par le travail, même si les causes du stress sont souvent très subjective et très complexe à étudier. Les chercheurs ont pris en compte par-dessus tout le particulier cellules immunitaires, les monocytes, qui ont pour fonction de nous protéger des bactéries et des virus. Il est compris dans ce sens que le taux d’hormones et de protéines que le corps produit en réponse à la les dangers, sont produites d’une manière différente chez les femmes et chez les hommes, conduisant à un niveau d’inflammation qui est différent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *