Maladie: vous tombez malade plus assis

Face à des sujets sédentaires, et sont inquiets pour leur santé, jusqu’à présent, les médecins n’ont pas pour but de remédier à toutes les maladies causées par l’absence d’exercice physique, de la part de ces gens, invogliandole à faire du sport, modérée ou sain, de l’exercice physique après des heures passées assis au travail ou en regardant la Télévision. Mais maintenant, la recherche nie tout cela; rester trop de temps assis, c’est mauvais pour la santé et de l’exercice qui est fait pour compenser le nombre d’heures d’inactivité, n’a pas de commentaires avantageux.

Ils auraient constaté les chercheurs suédois de l’Institut Karolinska, en collaboration avec des chercheurs de l’École suédoise du Sport et de la Santé Sciences de Stockholm, qui a publié dans le British Journal of Sports Medicine, les résultats de leur enquête.

En fait, il semble que pour être de trop nombreuses heures assis à un bureau pour le travail ou pour toute autre raison, la voie sera ouverte pour les maladies métaboliques qui, dans le temps, mener au diabète, en premier lieu, avec les conséquences de l’événement; crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral le majeur. En fait, les chercheurs ont conçu l’étude, ils ont constaté que la fréquence des maladies métaboliques chez ces personnes augmente de 26% de ceux qui font de l’activité sédentaire par rapport à ceux qui ne vie plus active.

La seule façon de réduire au minimum les effets et réduire la quantité de temps d’inactivité. Il est plus facile que vous le pensez: il suffit de prendre l’escalier plutôt que l’ascenseur ou à pied dans le bureau pendant quelques minutes pendant la journée de travail.

Faire l’activité ou de la clé, La raison pour laquelle vous devriez être exposés à de tels risques graves pour la santé en présence d’une activité dans un sédentaire n’est pas connu, même pour les chercheurs eux-mêmes, sont en cours, cependant, les études dans ce sens afin de clarifier les réactions chimiques qui causent des maladies de l’absence de mouvement. Dans l’intervalle, il serait souhaitable que les médecins informassero leurs patients, sur la base des résultats de l’étude en question, des risques inhérents à la présence d’un mode de vie trop sédentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *