Maladie de Parkinson: l’art, la musique, le yoga et le théâtre d’une véritable panacée

Tout le charme de la scène théâtrale, le tirmo des notes de musique, la créativité de l’art et de l’antiquité orientale de la discipline du yoga ensemble pour le Mp, ou, mieux, pour les personnes atteintes de cette maladie grave, d’améliorer leur qualité de vie, d’accroître leur bien-être quotidien. Et c’est précisément le but de l’initiative louable de milan dans la commune lombarde est d’étudier de nouvelles routes, sur la base de ces autres instruments, non à remplacer, les thérapies traditionnelles, mais de travailler côte à côte.

Le but principal, l’objectif est le bien-être des personnes touchées par la maladie de Parkinson et leurs familles. L’Art, la musique, le théâtre, et le yoga peuvent représenter des alliés inattendus au cours de ces malades, peut les aider à améliorer leur qualité de vie, de ne pas remplacer le travail des médecins, des traitements, de la pharmacologie ou de la clinique des thérapies, mais pour la facilité de comparaison pour la gestion quotidienne de maladies chroniques et de maladies dégénératives telles que la maladie de Parkinson.

Le projet a un titre éloquent “Jamais seul”, afin de souligner l’importance de l’accompagnement des malades des maladies chroniques et dégénératives, qui peut avoir un impact sérieux sur l’autonomie, la motricité fine, et de la relation, les parties touchées, ne pas le laisser seul avec la maladie, pour faire face à toutes les souffrances et les difficultés. Un projet ambitieux, qui a réuni, hier, lors d’une conférence, des neurologues, des psychologues, de l’art et de l’art ou de la musique, essayer de nouveaux chemins pour le soutien thérapeutique par le biais de l’expression artistique et de disciplines telles que l’art, la musique, le théâtre et le yoga.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *