Maladie de disque: les types, les symptômes et les remèdes

Le disque de la maladie consiste en une altération des disques intervertébraux, la structure qui se trouve entre une vertèbre et un autre, et qui exerce la fonction de rendre plus flexibles les mouvements du buste. Si vous avez un discopathy du col de l’utérus ou de la colonne lombaire, les symptômes sont assez caractéristique, composé d’une sensation de douleur qui, cependant, n’est pas toujours présent. D’autres événements qui sont symptomatiques sont représentés par l’engourdissement ou des picotements dans les membres. Dans tous les cas, gardez à l’esprit qu’il y a des voies de recours auxquelles nous pouvons faire appel. Ces médicaments et appropriés de réadaptation physique.

Les types

Les types de maladie de disque peut être divisé en traumatiques, dégénératives, infectieuses, inflammatoires et les troubles auto-immunes. Dans le premier cas peut être soudaine ou progressive, et consiste dans la rupture des fibres de l’anneau intervertébral en raison d’un excès de stress.

Les patients peuvent également souffrir de douleurs au bas du dos avec le blocage des muscles de la colonne vertébrale. La progression de la maladie est déterminée par les mouvements de mal, qui sont reprises dans la vie de tous les jours.

Dans la maladie discale dégénérative sujets sont pour la plupart des personnes d’âge avancé. Les personnes souffrant de sciatique, et la maladie peut être due à des causes génétiques, vasculaire, ou à l’excès de poids et un mode de vie sédentaire, ce qui se traduit par la forte pression sur la moelle épinière disque.

Les causes infectieuses, qui déterminent la spondylose (inflammation et de l’arthrose de la colonne vertébrale), se trouvent dans l’infection causée par le strafilococco ou le streptocoque ou de la tuberculose disque de la colonne vertébrale, ou même dans la fièvre de Malte, qui peut aussi être causée par la consommation de la non-pasteurisé.

La forme inflammatoires et auto-immunes est le résultat de substances inflammatoires qui sont présents dans la moelle épinière de disque, tels que les cytokines et de l’histamine.

Elle affecte principalement les jeunes adultes.

Les symptômes

Les symptômes de la maladie de disque ne sont pas toujours perceptible, comme si il ya une pression exercée sur un nerf, le patient peut même pas l’expérience de la douleur. Ce dernier, dans les cas dans lesquels elle se manifeste, est terne et prolongée, même si parfois, il peut être soudaine et aiguë.

Dans le cas où la maladie implique des nerfs spinaux, douleurs dans le dos, se développe également pour les jambes. Le sujet ressent un sentiment de faiblesse et un engourdissement ou des picotements dans les membres inférieurs et supérieurs.

Recours

Le remède pour la maladie de disque, il se compose essentiellement dans le reste de la pratique dans la phase aiguë, en évitant assis et de ne pas soulever des poids pendant au moins un mois. Il est important de marcher une heure par jour pour garder dans la formation de la musculature abdominale et les artères vertébrales.

Dans le cas où le trouble est d’être accompagné par une hernie du disque, peut être effectuée à des infiltrations de cortisone contrôlé par les radiographies. Vous pouvez aller aussi à l’utilisation du laser intradiscale.

Contre l’inflammation, peut être utile anti-inflammatoires et des stéroïdes administrés par voie orale ou par voie intramusculaire. Ne pas négliger le recours au buste de la courbure lombo-sacrée ou la pratique d’une bonne rééducation par le biais d’exercices dans la piscine et par le biais de l’étirement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *