Les zones du cerveau de patients dans un coma peuvent communiquer entre eux

Les patients dans le coma sont dans un état végétatif à la suite de graves lésions au cerveau qui, jusqu’à présent, empêché de “communiquer” avec le monde extérieur. Maintenant, grâce à l’étude de l’italien et belge, les scientifiques peuvent comprendre si les zones du cerveau touchées peuvent toujours communiquer les uns avec les autres, et puis avoir au moins un minimum de conscience. Il existe différentes opinions sur ce qui se passe dans le cerveau de patients qui sont dans le coma, s’appuyant, en particulier, sur les petites et rares mouvements qu’ils utilisent pour communiquer.

Maintenant, vous pouvez reconnaître les patients qui sont dans un état végétatif et ceux qui, au lieu de cela, avoir un minimum de niveau de conscience. Tout cela est possible compte tenu de l’existence de la communication entre les différentes zones du cerveau.

Comme mentionné avant, jusqu’à ce moment, les médecins comptaient sur le mouvement de certaines parties du corps, en particulier les yeux pour évaluer le niveau de conscience, d’habitude, malheureusement, très rare. Les nouvelles méthodes sont le résultat d’une étude menée par des chercheurs du Département de sciences cliniques “Luigi Sacco”, Università degli Studi di Milano, dirigé par le dr. Marcello Massimini, et que du Coma Science Group Steven Laureys, de l’Université de Liège, Belgique. L’étude a porté sur 17 patients qui sont gravement le cerveau endommagé en distinguant celles qui sont dans un état végétatif et avec un minimum de niveau de conscience. Ces différences ont été évaluées par des tests spécifiques, la stimulation magnétique transcrânienne (Tms) et d’un électro-encéphalogramme (Eeg). Grâce à ces méthodes, effectué directement dans le lit du patient, nous pouvons identifier le niveau de conscience si il est totalement absent ou s’il est présent, au moins dans les petites pièces, puis la communication existant entre les zones du cerveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *