Les tumeurs et les téléphones mobiles: une association est dû au Gouvernement

Nous continuons à discuter de la possible corrélation entre les tumeurs et les téléphones cellulaires, car une association a décidé de poursuivre en justice le Gouvernement. C’est un appel que les avocats ont déposé sur le compte d’Apple, l’association pour la prévention et la lutte contre l’électrosmog, et un ancien entrepreneur de Brescia. L’objectif est d’inviter le Gouvernement de lancer immédiatement une campagne pour la prévention, ce qui peut faire la lumière sur les risques de l’utilisation du téléphone mobile. La plainte déposée au tribunal administratif régional du Latium contre le Ministère de la Santé, de l’Environnement, du Développement Économique et de la Recherche. Selon ceux qui ont présenté la mesure, les ministres seraient coupables de ne pas présenter de risques pour la santé qui peuvent être dues à l’utilisation des téléphones mobiles.

Selon l’un des avocats qui ont déposé le recours, l’Agence internationale pour la recherche sur le cancer a publié en 2011 les informations au sujet de la possibilité que les radiations émises par les téléphones mobiles peuvent être possiblement cancérogène pour les humains. En dépit de cela, selon la loi, le Gouvernement n’a jamais développé une adéquate campagne de prévention.

Stefano Bertone a fait de l’avoir écrit pour le ministère, en les invitant à préparer une campagne de publicité appropriées, en recevant une réponse au fait qu’il aurait agi dans les limites des ressources. En fait, l’Organisation Mondiale de la Santé, en 2011, a développé un communiqué de presse qui a annoncé des mesures de protection pour éviter les risques. Parmi ceux-ci, la possibilité de tenir le téléphone loin de la tête, en utilisant, si possible, un kit oreillette ou du haut-parleur.

Les données sont inquiétantes. Doublé le risque de survenue d’un neurinome acoustique acoustique qui utilise ce téléphone depuis environ 10 ans pour une durée de 16 à 32 minutes chaque jour.

L’utilisation du téléphone mobile pour plus de temps est, en fait, une question sur laquelle le point de compagnies de téléphone dans la préparation de divers offres. Pour cette raison, l’appel a également demandé d’interdire la diffusion d’offres qui concernent la possibilité de parler pour un nombre illimité de minutes.

Dernière mise à jour le 22 octobre 2011

La tumeur au cerveau n’est pas attribuable à l’utilisation du téléphone mobile?

La tumeur au cerveau ne serait pas causé par l’utilisation d’un téléphone mobile. Pour mettre en évidence une récente étude, réalisée par l’Institut d’épidémiologie, de l’oncologie, de Copenhague, dont les résultats ont été publiés dans le “British Medical Journal”. Il a été constaté, sur la base d’une enquête menée au Danemark, qu’il n’est pas possible d’établir des liens entre l’utilisation des téléphones mobiles et le développement de la tumeur du cerveau: il n’y aurait pas de différence en termes de maladies parmi ceux qui utilisent un téléphone mobile et qui ne l’utilise pas. Une observation intéressante, qui est d’attirer le grand attention.

Diverses études ont été menées sur les risques associés au téléphone, et la question a été largement débattue, à la mesure de la diversité des opinions, même parmi les experts. Les téléphones mobiles ont des effets négatifs sur la santé? Oui, non, peut-être! Jusqu’à maintenant, il n’a pas été possible de donner une réponse précise.

Dans chaque cas, tel qu’établi par Paul Vieux, connu jusqu’à récemment dans le service de l’Institut national de la Santé:

“Tout d’abord, il convient de préciser que les téléphones mobiles n’émettent pas de rayonnements ionisants, tels que ceux utilisés pour les rayons x, ce qui peut provoquer des mutations de l’ADN, mais seulement des ondes radio à une fréquence proche de celle utilisée par les fours à micro-ondes. Et n’a jamais été démontré que ce type de vagues qu’il provoque dans les cellules et les tissus dangereux transformations.”

Ceux qui disent qu’en termes de cancers, le téléphone cellulaire est plus dangereuse que la fumée de cigarette va, d’une certaine façon de changer votre esprit. Le seul doute qui a été soulevée par les mêmes chercheurs danois, qui laisse en suspens la question des conséquences liées à l’utilisation intensive et l’utilisation excessive du téléphone mobile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *