Les rhinovirus: les premières victimes dans la ville\ »

Les rhumes, les maux de tête, de la fièvre, des frissons sortir de la moitié du corps. Il est consommé en quelques jours et si il va sans laisser de trace: la première vague d’influence, ce qui a affecté le système immunitaire plus faible, entraînant pour la plupart de la crise de maux de tête et les rhumes.

Bien qu’il n’a pas encore terminé le mois de septembre, cette première vague de froid, il introduit également la première triade pré-grippe, surtout dans les grandes villes comme Milan, Turin, Rome, a déjà frappé pour un total de près de 100 mille personnes.

Encore trop tôt pour déjà le vaccin, parce que le virus qui infecte les italiens, dans ces jours, un virus de la famille des rhinovirus. Comme une question de fait, nous avions déjà prévu que sont celles qui sont typiques: nez bouché, rhume, maux de tête, des douleurs articulaires, de la toux et de la fièvre.

Dans ce type d’influence, il n’y a pas d’effets dans le tractus gastro-intestinal.

Grâce à la chaleur et au froid de ces jours de la fin de septembre, qui a eu une contre-attaque tous, pour la grande excursion thermique que nous vivons entre le jour et la nuit, le matin et l’après-midi, ainsi que la vague de mauvais temps qui vous et abattu sur la péninsule.

Dans une quinzaine de jours, il est prévu que cette vague de la maladie si elle sera, tandis que le conseil pour ceux qui sont infectés et à suivre une cure n’est pas trop fort, que ce n’est pas un virus particulièrement dangereux: les médicaments en vente libre tels que l’acide acétylsalicylique, le paracétamol, le moment, le long avec des sirops et des boutons ou spray pour la gorge sont bons, n’en abusez pas, si vous dépassez les deux jours de malaise, consulter un médecin.

Les Photos de http://www.yahoo.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *