Les maladies sexuellement transmissibles: il augmente le nombre chez les jeunes

Dans un monde en mutation où la communication est de plus en plus à la base des relations entre les personnes, il semble évident que certaines maladies, qui sont affectés par leur manque de communication, il faut arriver de plus en plus sur le bout des doigts d’une seule main et au lieu de cela, voici le surprenant et désagréable surprise, dans les trois dernières années ont augmenté parmi les jeunes sexuellement-les maladies transmises de 25% .

Très surprenant, mais les données ne sont jamais si il est pensé pour se produire à partir le Centre pour les maladies sexuellement transmissibles de la Polyclinique de Milan. Nous voyons presque un nouveau cas de syphilis chaque jour, explique Marco Cusini, chef de Centre et les projections après les 6 premiers mois de 2009 pour les condylomes nous dire que de nouveaux cas a doublé depuis 2006. Une légère augmentation du nombre de nouveaux cas de Vih, 10% de plus que prévu par rapport à 2008 et de 25% par rapport à 2006.

Par conséquent, une progression de 7,6% dans le nombre de patients qui se plaignent de problèmes de déjà vu et qui ont participé cette année, les jeunes âgés entre 15 et 25 ans, avec une flambée de cas de condylomes, de 8,2%, de la syphilis, de près de 4%, de maladies attribuables à la gonorrhée, en raison de l’un et de cinquante pour cent, du VIH un peu plus de 1% microplasmi de près de 1% et les mêmes sont de plus en plus de cas de l’Herpès Simplex vers les organes génitaux.

Pour le dire d’une centaine de patients vus au Centre, 85 sont l’italien, le reste est représenté par des étrangers, mais vous pouvez comprendre que le nombre d’étrangers n’est pas facile à quantifier pour deux raisons, l’ignorance de la part de ces populations, par rapport à d’autres maladies, comme cela, comme il est également possible qu’à peine un étranger, si, par exemple, clandestin, ou si conditionnés par leurs croyances religieuses ou leurs convictions découlant de leur propre culture, l’accès à ce type de structures.

En tout cas, c’est la proportion d’étrangers, pour la plupart en provenance de l’Amérique du Sud (4,6%), Europe de l’est (3,7%) et les africains (3,7%). Suivez l’oriental, de l’australie et de la nouvelle-zélande et, enfin, les américains du nord.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *