Le Stress aggrave avec les vacances hit-and-run, les impôts de crise

Avec la crise, les grandes vacances sont un véritable mirage: selon une enquête en ligne menée par l’Association Européenne des Attaques de Panique (Eurodap) de 600 italiens, plus de 60% de l’influence sur les vacances et 70% des choix fondés sur les coûts et de ne pas les avantages réels qui peuvent être obtenus. Fuyant ainsi, pour un court laps de temps et aussi sans organiser, convaincu d’être en mesure de récupérer un peu d’énergie pour commencer à travailler à nouveau. Mais il n’est pas si simple.

Les courtes vacances, et les choix d’avoir à traiter avec un portefeuille de pleurer, d’avoir à limiter alors, peut ne pas être positif. Augmenter le stress et la diminution de l’estime de soi. Pour revenir à nous faire ressentir de téléchargement, les énergies libres: un arrêt de travail de sorte qu’il n’est pas assez pour lutter contre une nouvelle année de engagements”, prévient le dr. Paule Vinciguerra psychologue et psychothérapeute, président de Eurodap. Le repos des vacances c’est sacré, essentiel pour régénérer physiquement, mais surtout mentalement: “Si le jour férié, à cause de peu de ressources économiques, il devient différente de celle des années précédentes, on peut avoir la haute main sur la frustration et le sentiment d’échec.

Les conséquences de la psycho-physique peuvent être importants: de l’angoisse à la panique, à la dépression, la gastrite et de l’insomnie”, souligne la psychologue. Comment est-il alors, pour être en mesure de tirer le maximum de profit? Voici les conseils de la psychologue:

  • ne pas comparer leurs vacances avec ceux des autres: il déclenche un sentiment d’échec et d’incompétence;
  • comprendre que la crise économique est là pour tous, et que si cette année, vous avez besoin de tirer un peu, la ceinture n’est pas un échec personnel;
  • éviter toute attitude apathique: il est inutile de autocommiserarsi sans rien faire, il est préférable d’organiser l’économique énergies et de se concentrer sur des objectifs réalisables qui correspondent le plus possible à ce que nous avons à satisfaire, peut-être en se concentrant sur des vacances de qualité, qui est fait de petites situations ou de régénération;
  • considérant que, même dans la ville, vous dépenser de l’argent, vous pouvez vous arranger avec des amis pour organiser des soirées, donner de l’espace à la créativité;
  • apprendre à vous détendre: le temps n’est pas forcément plein de choses à faire.
  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *