Le cœur: une aide de la diète méditerranéenne

La nutrition des principes sur lesquels est fondé le régime méditerranéen sont essentielles pour contribuer à la santé du cœur. C’est une étude récente, dont les résultats ont été publiés dans “Circulation”. L’étude a mis en évidence que le régime méditerranéen peut jouer un rôle efficace, allant même à l’encontre des prédispositions génétiques.

Les experts ont pris en compte les habitudes alimentaires de 276 jumeaux d’âge moyen. Le choix des paires de jumeaux n’est pas aléatoire, mais a répondu à la nécessité de vérifier la corrélation entre l’alimentation et la variabilité de la fréquence cardiaque, en prenant en compte les familiers de la génétique des sujets. De cette façon, il a été constaté que les personnes qui ont suivi de plus près le régime méditerranéen ont montré une augmentation de la variabilité de la fréquence cardiaque à un pourcentage considérable.

Il est considéré que la faible variabilité de la fréquence cardiaque est un facteur de risque en termes de maladies cardio-vasculaires. La forte variabilité de la fréquence cardiaque indique que le cœur est en bonne santé.

Pour cette raison, le régime méditerranéen, associée à une augmentation de la variabilité du rythme cardiaque, peut être un élément de protection contre le cœur, qui par essence sont en mesure de s’adapter au mieux aux changements dans ce cas.

Manger des pâtes, du poisson, des légumineuses, de la viande, des fruits et des légumes est, en bref, une habitude de plus en bonne santé, capable d’exercer une activité importante contre de graves maladies, même celles qui affectent le système cardiovasculaire. Mettre de l’avant une bonne alimentation est une stratégie essentielle à notre bien-être général.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *