La fertilité après l’utilisation de la contraception

Dernières recherches américaines sur la fertilité, menée par l’Université de Pennsylvanie sur la base des observations formulées dans le contexte des femmes qui utilisent des contraceptifs hormonaux ont évalué l’effet des contraceptifs hormonaux oraux sur la fécondité de la femme.

Les femmes ont été observés après une période de contraception avec l’utilisation d’hormones dans le Lévonorgestrel et l’Éthinylestradiol continu, avec une programmation de la grossesse dans la période suivant immédiatement l’utilisation de médicaments contraceptifs.

La recherche a décrit la performance de l’paires avec l’analyse de la fertilité de la femme post-traitement: les femmes qui avaient cessé de l’hormonothérapie anti-conceptionnelle, parce qu’ils avaient prévu une grossesse.

Les femmes ont été observées à partir de 3 mois après la fin du traitement: 34 chez les femmes 2.134 ont manifesté le désir d’une grossesse, et de ceux-ci, 4 ont déjà été enceintes. 5 les femmes ont continué à participer à l’expérience.

De ces femmes, 21 ils ont ensuite procédé à l’essai, avec un succès de la grossesse dans les 3 mois de 57%, 81% dans les 12 mois et 86% à 13 mois. Par conséquent, il est conclu qu’en raison de la statistique normale moyenne de traitement anti-conceptionnelle avec Lévonorgestrel et l’Éthinylestradiol n’a pas d’effet retardateur sur la capacité de procréation des femmes en âge de procréer.

Source: Barnhart K et al, Fertil Steril, 2008; Epub ahead of print Des Images à partir du Centre de Fertilité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *