L’usage thérapeutique du cannabis: obtenir le ok en Toscane

Une décision historique, pris dans les derniers jours du Conseil régional de la toscane, qui a adopté la première loi en Italie, ce qui permet l’utilisation, à des fins thérapeutiques, la drogue douce connu, le cannabis. Un choix qui, certainement, sera de discuter, mais qui, avec la même certitude, pour le rendre plus facile l’utilisation de la malade des médicaments contenant des cannabinoïdes administrés pour le traitement de nombreuses maladies, comme la sclérose en plaques et le glaucome.

La nouvelle règle, si elles sont correctement pris en charge par le ou les structures de santé, a pour objectif de réduire le courant, “infini”, temps d’administration pour l’utilisation du cannabis à des fins thérapeutiques pour les malades, par exemple, la sclérose en plaques et la dépression, et pour garantir la possibilité de continuer le traitement à la maison. En réalité, plus qu’une loi de principes et de concepts, comme il semble, l’un présenté par la Toscane est une mesure de la clarté, pour des motifs de discipline de la meilleure, à la fois en termes d’organisation et de procédure, l’utilisation de médicaments cannabinoïdes. Les médicaments contenant des cannabinoïdes sont utilisés comme une aide à la thérapeutique, dans les locaux du Service de santé régional, en particulier pour lutter contre la douleur, comme les analgésiques, et des soins palliatifs pour les malades en phase terminale ou chronique. Approuvé par les vingt-huit voix exprimées, en particulier, par les représentants des groupes de la majorité, avec treize voix contre et deux abstentions, la nouvelle loi répond à des besoins exprimés par les citoyens de la toscane, par la voix de la de nombreuses associations locales engagées sur ce front. L’utilisation dans la thérapie pharmacologique de certains produits à base de cannabis, il est déjà possible depuis 2007, avec, cependant, toujours un manque de clarté et de liberté d’action, avec l’inclusion de certains principes actifs, les cannabinoïdes (décret du ministère de la Santé, avril 18, 2007), dans le tableau II du Texte de synthèse sur la réglementation des stupéfiants et des substances psychotropes et à la prévention, aux soins et à la réhabilitation de la relative états de dépendance à la drogue.

Dans le rapport accompagnant la proposition de loi adoptée, si ils énoncent clairement les objectifs et les fondements scientifiques. L’efficacité pharmacologique cannabinoïdes est basée sur des connaissances scientifiques, d’expérimentation et de pratiques cliniques sont de plus en plus répandue dans le monde”. Également dans le préambule, il est précisé que actuellement est prouvé, dans plusieurs domaines, l’efficacité des cannabinoïdes: “il est disponible à un niveau scientifique, une évaluation complète de l’utilisation thérapeutique des cannabinoïdes dans le traitement du glaucome, de la prévention des vomissements dans le contrôle de la spasticité dans la chronique, comme adjuvant dans le contrôle de la douleur chronique associée à la sclérose en plaques, dans le traitement de la douleur chez les patients atteints de cancer. À partir des expériences scientifiques seraient, également, que les cannabinoïdes ont la propriété de réduire les doses d’analgésiques opiacés, comme la morphine et de ses analogues, qui sont nécessaires pour soulager la douleur chez les patients cancéreux soumis à un traitement chronique, évitant ainsi les phénomènes d’accoutumance, caractéristiques des opioïdes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *