L’impuissance: c’est l’ennemi de la sexualité

Quelle est la maladie la plus répandue dans le monde, et pour laquelle la plupart des gens cherchent une solution adaptée et de travail sur internet? Sans trop y réfléchir, c’est pour dire que c’est l’impuissance, et l’une des raisons qu’ils arrivent à questta conclusion et le fait que le nombre d’entreprises et de compagnies pharmaceutiques qui font du spam offre de Cialis pour Viagra à recours Ultime sont innombrables.

Mais les italiens, alors êtes-vous vraiment que malade sexuellement? Selon les estimations NI, non, si l’on regarde la capacité de séduire et de conquérir, si vous allez voir la vie sexuelle post le mariage des paires individuelles.

Mais ce qui est vraiment l’impuissance? En fait, nous pouvons définir l’impuissance le trouble ou d’une pathologie qui, pour diverses raisons, empêche l’homme d’avoir une érection complète, avec pour conséquence une incapacité à raggiungrere l’orgasme, puis avec une difficulté de procréation.

Pas toujours les médicaments qui permettront de résoudre la maladie, mais ils peuvent résoudre leur situation personnelle, en créant des moments où l’érection reste, et vous arrivez à la réalisation de rapports sexuels, et, dans certains cas, le problème persiste.

L’impuissance peut être une maladie qui se produit à partir d’un jeune âge, au début de la vie sexuelle de l’individu, ou d’un trouble qui apparaît après, mais dans tous les cas, la maladie l’empêche de pénétrer à l’autre et/ou d’avoir une bonne relation complète. Le plus souvent l’érection est perdu en cours de route.

Le particulier fait est que de nombreux troubles de l’érection résolu lors de la masturbation autoerotica ou la première chose le matin, quand l’esprit est libre de pensées et des soucis, il est dans ces cas de l’impuissance psychologique causes: mauvais souvenirs, d’histoires négatives, le sexe décevant, et peut causer des dommages permanents à la sexualité, curable seulement avec la psycho-thérapie.

Les 10% des italiens, à propos de, souffrent de ces troubles, tandis que les données augmente après 50 ans: ces chiffres n’ont pas à s’inquiéter, mais au lieu de cela, il convient de noter que dans près de la moitié de ces cas, les problèmes ne sont pas physiques, mais tout est possible avec la bonne approche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *