L’hygiène: \ »lavez-vous les mains\ » a aussi une dimension psychologique

Au moment de la terrible grippe et nous ammannivano de bons conseils à toutes les heures du jour et de la nuit sur la nécessité de se laver les mains à chaque pied de page poussé comme le seul vrai rempart contre l’infection virale…

Quelle a été l’utilité de ce traitement a tout à prouver, comme toujours, l’ensemble du spectacle a été la nécessité de mettre en œuvre une véritable “terrorisme psychologique” sur une pandémie sont certainement beaucoup plus favorable que celle qui, en fait, c’était prévu, mais ceci est une autre histoire!

Mais si nous revenons aujourd’hui pour parler de la pratique de se laver les mains, ce n’est pas pour le rôle que cette méthode joue aux fins de la prévention des maladies infectieuses et pas seulement virale, mais detergersi la fin aurait l’effet inverse sur le plan psychologique.

Nous n’allons pas la peine de Ponce Pilate que ce geste l’icône des actions lorsque vous voulez voler de l’importante décision, si quoi que ce soit, c’est la signification du geste lorsqu’il est mis en oeuvre avant qu’une décision ne change pas si elles sont jugées très importantes ou moins d’intérêt.

Un tel résultat serait venu chercheurs anglo-saxons qui ont publié leurs propres conclusions sur un numéro de la revue Science et qui a affirmé que la seule idée d’avoir les mains propres affecte l’humeur, avant toute action et, surtout, réduit le stress, en particulier lorsque la décision est le plus important moraux, matériels, et en fin de compte des répercussions sur les décisions prises avec plus ou moins d’intensité émotionnelle, en fonction des situations vécues.

Source de la Photo: thebshop

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *