L’esprit: les mensonges révélés par l’écriture manuscrite

Notre esprit ne serait pas capable de mentir sans une trace de mensonge. Il a montré une étude réalisée par des chercheurs de l’Université de Haïfa, qui a mis en évidence la façon dont notre écriture peut révéler nos mensonges. Notre écriture ne montre pas toujours les mêmes caractéristiques, mais allait changer dans certains aspects, selon que l’on écrire quelque chose de vrai ou de faux.

Lorsque le cerveau est obligé d’inventer ou de réviser les faits et les événements pour leur donner une patine de la vérité, doit mettre en place un engagement qui interfèrent avec notre façon naturelle de l’écriture. C’est la conclusion des chercheurs sont arrivés, après avoir réuni un groupe de 34 bénévoles, qui devait écrire relatent des épisodes vraiment eu lieu, ou en relation avec les faits inventés.

À travers l’analyse de ce qu’ils ont écrit, les volontaires ont pu voir que, quand ils ont écrit les mensonges, les sujets ont tendance à avoir une écriture plus prononcé et le traçage des lettres allongées. C’est comme si leur esprit voulez laisser un signe concret du fait qu’il a été poussé à mentir.

L’écriture est plus prononcée qu’elle ne l’était, en substance, un physique de transposition d’une loi qui est purement mentale.

La recherche a le mérite d’avoir donné les experts des instruments, afin de procéder à l’identification de tous les imposteurs, même dans les cas où l’analyse de l’écriture manuscrite s’avère décisive. Mais il doit être attribué le mérite d’avoir jeté la lumière sur les mécanismes particuliers de ce monde mystérieux et fascinant qu’est le cerveau humain.

Image prise à partir de: eshop.ambroweb.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *