Hypertension: la cause serait due à deux gènes

Une forme sévère d’hypertension serait due à une altération dans deux gènes. La présence de ces deux mutations est le résultat d’une étude menée par une équipe de chercheurs américains dans le Département de Génétique de l’université de Yale. Grâce à cette recherche, vous serez en mesure d’effectuer des tests cliniques et de dépistage sur tous les patients qui souffrent de cette forme sévère de l’hypertension.

Les Patients souffrant de cette condition (environ 5 à 10%) peut développer d’autres pathologies très graves, telles que des tumeurs des glandes surrénales. Cette maladie entraîne la libération de l’anomalie de l’aldostérone (hormone produite par ces glandes, est le fondateur de la minéralocorticoïdes, sa synthèse est favorisée par les reins, et sa libération dépend de l’activation du système Rénine-Angiotensine-Aldostérone). L’activité de l’aldostérone est d’augmenter la perméabilité à la charge du rein, de sodium et de potassium.

La publication de ces éléments est étroitement liée à la survenue de l’hypertension. Au cours de l’étude, publiée dans Science examiné 22 tumeurs, de ces au moins 8 ont été les altérations génétiques associées à l’augmentation de la perméabilité de la de sodium, puis au début de la maladie. Grâce au dépistage, vous pouvez mettre en évidence les défauts au niveau de l’Adn, et être en mesure d’aider les patients.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *