Antibiotiques: non seulement le risque de photosensibilisation quand vous allez à la mer

Il peut arriver que le médecin ne me souviens pas du patient ou de la personne assistée visage fera semblant de ne pas se souvenir de ce qui a été recommandé, à savoir, que l’antibiotique prescrittogli pour traiter une infection existante n’est pas compatible avec l’exposition directe aux rayons du soleil, surtout si elles sont prolongées et/ou répétées. Il est vrai que nous ne sommes pas encore complètement entré dans la saison la plus ensoleillée de l’année, mais cela ne signifie pas que l’exposition directe aux rayons du soleil ne sont pas nécessaires, pour l’application des effets indésirables, une exposition de quelques heures, juste beaucoup moins et la plupart appartiennent à la catégorie des irréductibles les bains de soleil, nous aurons plus de raison de faire attention à ce qu’on suppose, dans le fait de médicaments lorsque nous avons décidé d’aller à la mer.

Le risque que vous encourez en fait, après la prise de certains antibiotiques, suivie par l’exposition aux rayons du soleil est la soi-disant photosensibilisation.

Mais qu’est-ce que la photosensibilisation

Cet événement consiste en une réaction exagérée de la peau aux rayons du soleil ou les rayons de lit de bronzage artificiel dans les zones où la peau est plus exposée à l’intensité de ces raies. Il s’ensuit qu’il existe une relation entre la quantité de médicaments de l’assomption et de la durée de l’exposition; pour l’application des dommages que vous pouvez causer à la peau, ainsi que permettra aussi de savoir que cette drogue peut vous donner de tels effets indésirables, même sur l’hypothèse que la substance est appliquée par voie topique, c’est à dire, dans la forme de crèmes ou de pommades. Lorsque la photosensibilité a pris en compte ces effets vous parler de la phototoxicité.

Phototoxicité et de photo-allergies

Considérant que la photosensibilisation est rien d’autre qu’une réaction à la lumière du soleil ou la lumière artificielle, nous ne pouvons pas examiner aussi un autre phénomène, côté que se manifeste avec le même mécanisme, mais qui va sous le nom de fotoallergia et qui se manifeste d’abord lui-même et se distingue de la phototoxicité pour deux raisons; la première, la réaction se produit également dans les parties du corps loin de celles que nous avons traité avec un onguent, par exemple, ou que nous n’avons absolument exposés aux rayons du soleil; la seconde, dans le cas de fotoallergia plutôt que d’assister à des phénomènes indésirables après une longue période de temps allant de 5 à 18 heures avec les sommets de la crête, qui habituellement atteignent leur maximum de sévérité dans l’36/72 heures après l’exposition, le phénomène se produit presque immédiatement après la première exposition, et est dose-dépendante, c’est à dire, dépend de la quantité de médicament à l’assomption, qui est quelque chose qui se passe, comme on le voit avec la phototoxicité.

Les risques encourus dans les deux phénomènes est de subir une véritable brûlure, parfois très graves, dans le cas de la photo-allergies, vous pouvez également avoir les mêmes effets des allergies et, dans les cas extrêmes, à l’apparition de la très grave, choc anaphylactique. Inutile de dire que le patient dès le premier signe d’une photosensibilité, de quelque nature que ce soit, doit se rendre immédiatement chez le médecin, si même pas à la salle d’Urgence, et avec lui d’accord sur l’éventuelle poursuite du traitement, si nécessaire, en prenant soin de ne pas vous exposer plus à la lumière du soleil, jusqu’à ce qu’il ai fini de le soigner, de donner aussi le temps que le médicament est complètement éliminés et en même temps à être traitée, les symptômes de la réaction, le médecin souhaite pratiquer.

La Doxycycline, non seulement la photosensibilisation

Par conséquent, étant donné la gravité de ces phénomènes sont négatifs, il est nécessaire de rappeler que ces derniers temps est venu sous la loupe des médicis Doxicixlina , un antibiotique qui appartient à la famille des tétracyclines, et est couramment utilisé dans le traitement de l’infection urinaire, infection à rickettsies, clamidie, Mycoplasma, et Vibrio, dans riesacerbazioni de la bronchite chronique, la maladie de Lyme, en shighellosi, la brucellose, responsable du granulome inguinal et, comme une alternative thérapeutique à la pénicilline dans la syphilis.

Le doxicillina est utilisé pour la chimioprophylaxie du paludisme causé par Plasmodium falciparum résistantes à la chloroquine, tandis que le demeclociclina est utilisé dans le traitement du syndrome de sécrétion inappropriée de l’hormone antidiurétique. La gonococcie pénicillinase production sont relativement résistants aux tétracyclines.

La chute de l’ongle

Avec l’utilisation de cet antibiotique ont été les cas de fotoonicolisi, ou, la chute de l’ongle. Une réaction qui, d’une certaine façon, nous rappelle à la même photosensibilité pour l’application de l’ensemble des causes qui ont déterminé, et qu’il en résulte un rapport sur le cas de cinq personnes que vous rencontrez sur le phénomène pendant le traitement de la maladie de Lyme, suivie de la morsure de la tique. Il convient de noter que les patients qui ont subi une telle réaction étaient des résidents dans les pays-bas et au premier coup d’oeil, le faible nombre de cas serait d’envisager de rares effets indésirables ainsi que ne peut pas exclure que d’avoir une part active dans le phénomène est la même maladie souffert.

Cependant, la zone géographique dans laquelle tous les phénomènes qui se sont produits également vous fait penser qu’une réaction dans le plus chaud de Pays pourraient apparaître encore plus agressif que d’ailleurs, il s’ensuit, donc, que lors d’un traitement avec des antibiotiques et en général avec tout autre médicament, parlez-en à votre médecin, surtout dans le cas où l’on souhaite aller à la mer, rappelant également que, même certains aliments, dans la moindre forme, peut donner les phénomènes de photosensibilisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *